Lâcher-prise ou contrôler ses émotions  
  
Je crois que je ne suis pas seul à vivre ainsi! Mais, le Tai-chi chuan fait de façon biodynamique m'a aidé à prendre conscience du lâcher-prise dans ma vie.  
 
Nous qui nageons si souvent à contre-courant dans la vie! Nous cherchons en effet plus souvent à faire rentrer la vie dans les cadres que nous lui avons fixés, plutôt que de chercher à nous adapter à ce qu'elle nous propose. 
 
En agissant ainsi, je bloque l'énergie et je me rends malade.  
 
Mais, même si nous en avons pris conscience, nous avons du mal à trouver un équilibre et l'attitude juste. Je me dois être totalement passif et sans volonté dans un lâcher-prise, qui est à la mode dans ces temps-ci. Ce lâcher-prise vient contrebalancer, à la trop grande rigueur, de l'éducation que la plupart d'entre nous ont reçue à vouloir tout contrôler.  
 
J'ai effectivement plutôt mal appris à contrôler ces émotions, à encaisser le coup en serrant les dents et à ne pas écouter ce que le corps me donne comme signe d'avertissement et d'en prendre conscience pour accueillir ces émotions de façon plus saine.  
 
Je dois faire une mise au point en ce qui concerne le contrôle et le lâcher-prise dont cela semble être deux notions qui s'opposent.  
 
Contrôler notre vie, vouloir à tout ce qui se passe soit comme nous le voulons, être tellement concentrés et être exigeants envers soi, par ce stresse, empêche l'énergie de circuler librement. Garder son but c’est bien, mais être inflexible et rigide devant les tourments de la vie nous rend vulnérables aux maladies causées par ses stress émotionnels.  
 
Au contraire, lâcher-prise prendre un temps de recule en faisant de la médiation passive dans la détente, amenée avec la respiration me met dans un état de calme, certes agréable pour y voir clair dans son esprit, mais tout à fait inefficace pour agir sur ce que le corps nous a donné comme signe d'avertissement.  
 
Dans la pratique du Tai-chi chuan, le contrôle consiste à avoir une intention ferme dans les mouvements faits avec rigueur, provoquant un blocage d'énergie. 
 
Le Tai-chi chuan fait de façon biodynamique me permet d’équilibrer mes gestes entre le contrôle et le lâcher-prise de mes muscles, devenant ainsi une méditation active.  
 
Le lâcher-prise concerne à la détente dans l'état d'esprit à ce que les muscles soient détendus. L'énergie circule toute seule, il ne faut pas chercher à la contrôler, mais au contraire à se laisser porter par elle, comme le parachutiste qui se laisse porter par l'air, il y a un lâcher-prise et une confiance en son parachute pour que sa descente se passe bien.  
 
Vous allez me dire qu'il y a un parachute pour contrôler sa descente et bien je vous donne deux parachutes.  
 
Le parachutiste a deux parachute un principal et un de secours  
 
Voici le parachute principal pour un lâcher-prise  
 
Si tu apprends à respirer, tu sauras retrouver le calme en tout temps et tu pourras traverser des tempêtes émotionnelles.  
 
Devant l'agitation émotionnelle, concentre-toi sur ta respiration. Si tu le peux ou sois discret et retire-toi. Puis, prends de profondes respirations lentes, et expire tout aussi lentement. Répète ce mouvement respiratoire tout aussi longtemps que tu ne sentiras pas le calme venir en toi, la plupart du temps prendre 3 bonnes respirations peut faire l'affaire.  
 
Concentre-toi sur la circulation de l'air dans tes poumons et expirer tout ce qui t'agite émotivement. L'air est l'énergie de vie pour ton corps. La respiration te reconnecte avec toi-même, l'essentiel est de retrouver la sérénité.  
 
Voici le parachute de secours  
 
La prière de la sérénité  
 
Mon Dieu donnez-moi la sérénité  
D'accepter les choses que je ne peux changer.  
Le courage de changer celles que je peux.  
Et donnez-moi la sagesse d'en connaître la différence.
  

Qu’il en soit ainsi